Blalrock - entrainement

Aller en bas

Blalrock - entrainement

Message par Blalrock le Dim 5 Jan - 20:59

Je me nomme Blalrock. Au dire de mon peuple, je suis l’un des élu. Je ne comprenais pas pourquoi jusqu'à ce que mon père me raconte l’histoire de notre peuple. Je me souviens des mots exacte qu’il a prononcé il y a si longtemps… « lorsque nos ancêtres, les Chimer sont arrivé en Morrowind, le premier enfants né sur cette terre était d’une mystérieuse couleur cendré, il porté cinq marques en haut du dos, comme des griffures, mais elles étincelé d’une mystérieuse mais non moins attirante lumière verte. Les ancien virent cela comme un présage, ils ne devaient plus quitté cette terre, le premier elfe noir était né. » après une courte pause, il enchaîna d’un ton plus fier « Mon fils, tu est comme lui, tu portes les marques, tu possèdes la même aura que le premier née, tu es spéciale, tu as hérité d’un grand destin ! » Après avoir compris de quoi mon père parlé… ces marques dans mon dos, je devais allé voir la grande prêtresse, celle qui voit le future, afin de guidé mon destin !

Lorsque je pénétrait dans le temple, un immense bâtiment creusé a même la roche du Mont écarlate, je restais ébahi par les imposantes colonnes de marbre noir qui réfléchissait légèrement la lumière des feux placé a même le sol. Au centre de cette imposante salle, trônait sur une estrade la grande prêtresse allongé sur un lit de coussin de soie rouge. Un serviteur me fit signe de m’approcher, j’obéit, j’avançais tout en continuant d’admirer chaque parcelle du temple, tant tout les endroits ou pouvais ce posé mon regard était plus beau que le précédent.
La grande prêtresse était une Dunmer d’une trentaine d’année, habillé d’une robe blanche de laquelle émané un léger halo lumineux. Lorsque je m’approchais de l’estrade, la grande prêtresse me fit signe de m’assoire devant elle. Elle se redressa légèrement, et me prit la main, c’est alors qu’elle entra dans une transe, ces yeux devinrent aussi blanc que sa robe, avec le même halo, elle murmura des paroles incompréhensible après quelque seconde, elle s’arrêta, me lâcha la main et me dit ces paroles « La fin des temps est proche mon jeune amis, lorsque les cloches de l’ouest sonnerons et que les morts se réveillerons, que ton pouvoir apparaîtra, et que les âmes s’envoleront tu devras te mettre en route, atteindre les champs de bataille de Cyrodiil... Et te battre, en utilisant tes pouvoirs, aussi sombre et obscure qu’ils soient, n’aie pas peur, tu as encore le temps d’apprendre a les contrôler. Tu y arrivera, entraîne toi dès maintenant pour être près ! Va mon enfant et défie la mort elle même, tu porte l’espoir en toi, l’espoir de la victoire pour notre race ! »


Je pris la décision d'allé étudier la magie auprès des plus grand mètre dans la plus prestigieuse école de Morrowind. A mon arrivé, on m'assigna pour mon entrainement personnelle maître Guldhär'Torvh un vieux monsieur qui a ce que l'on racontait avait autant de puissance que de sagesse. Mes leçons se passé dans une petite salle close, avec seulement une fenêtre et une porte. Cette petite salle austère ne contenait qu'une table, une étagère pleine d'objet a la signification, pour moi, tout aussi étrangère que leur forme. Dans le coin de cette salle, un chaudron était placé, il contenait une mixture d'un aspect peu accueillante ! Lors de mon premier cours, le vieux Guldhär déposa devant moi quelques objets, il me dit de les prendre un par un et d'essayer de comprendre par moi même comment je pouvais interagir avec eux en leur transmettant ma volonté. L'essai fut très peu concluant, en effet, avec chaque objet seul une vague sensation de pouvoir circulait entre l'objet et moi. A la suite de sa, le maître contrarié m'expliqua que ces objet était des reliques permettant de décupler les pouvoirs magiques jusqu’à un certain seuil. Il était donc parfaitement adapté au débutant. On s'en servait généralement afin de déterminer pour qu'elle type de magie l'initié était le plus apte, mais pour moi, tout ces essaie n'était que de lamentables échecs. Durant les moi qui suivirent, ma formation n’avançait presque pas, j'arriver a peine a maîtriser des incantation basique que l'on devait avoir acquise au bout de quelques semaines seulement ! J'eut la permissions de passé quelques jour chez moi quand une missive était parvenue disant que ma mère ne verrait pas la prochaine lune. J'arrivais donc chez moi la deuxième semaine d'Âtrefeu. En arrivant, je vis toute ma famille attablé au chevet de ma mère. Elle fit signe en me voyant de m'approché, elle congédia tout le monde afin que nous restions seul. La maladie l'avais gravement atteinte, d'un teint relativement pale, elle parlé lentement ayant besoin régulièrement de respirer. Lorsque je n'était plus qu'a quelque pas de ma mère, elle me sourit tristement et prononsa ces quelque mots : " Mon fils, étudie bien ton art, devien... *tousse*.. un grand mage. Je suis fier de toi... " Elle toussa encore une fois, mais cette fois, il y avais du sang... Elle rendit son dernier soupir. Mon père entra dans la pièce a ce moment la. "NON" m’écriai-je ! Mon père essaya de me saisir, mais il était trop tard, j'approché de ma mère et sans savoir ce que je faisait, une intense lumière verte nous entoura moi et ma mère, juste le temps de quelque seconde, mais a la fin, elle se releva ! vivante...
avatar
Blalrock

Messages : 4
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : ehh... moi, perdu !

Fiche de personnage
Niveaux:
1/50  (1/50)
Race:
Classe:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum