L'épopée Abyssale : Echo d'un cor de guerre

Aller en bas

L'épopée Abyssale : Echo d'un cor de guerre

Message par Tealhup le Dim 18 Mai - 16:59

[TOME 1 : Renaissance]

Première Ère An 2920, Proche du palais royal de Longsanglot, caché au sous sol de la demeure familiale, emmitouflé dans des couvertures avec mes sœurs et quelques marmots du coin, le bruit fracassant des armes se mêlant, l'odeur du sang  porté par un courant d'air depuis la petite lucarne ronde nous glaçâmes chaque partie frêle de nos corps, incapable d'accomplir le moindre mouvement,nous qui d'habitude étaient à l’affût de la moindre aventure, espionnant chaque faits de l'auberge mais ce jour la nous étions loin de savoir ce qui se tramait au dessus de nous .
Non loin de là dans une rue à proximité de la place ,un Dunmers se tenait là ,le heaume trop grand balançant à chaque coup, son armure en cuir rapiécé de toute part laissé montrer sa peau noire, son épée émoussée et de piteuse qualité laissaient penser à un simple soldat, habitués à fuir au moindre signe d'horreur ou à tomber au champ de bataille au premier coup de lame comme les dizaines de ses frères d'armes agonisant dans leur marre de sang situés aux alentours . Les épaules couvertes d’ecchymose, les jambes lourdes, le souffle haletant recrachant la fumée inhalée des toits en chaumes enflammée, le Dunmers se tenait à proximité de la forge et de l'auberge éboulées réduisant la largeur de la rue à un infime corridor lui fournissant une protection inespérée pour ses flancs, le pont jonché de chariot de fuyards lui bloquant toute retraite, assaillit par des hordes d'ennemis le soldat combattait de toute son âme explosant l'armure devant lui à chaque coup  asséné .

Soleil couchant, les rues de Longsanglot arboraient une sinistre allure, éclairées par les bâtisses en feu, des flash lumineux dans cette désolation se laissait distinguer de la place . A l'origine  accueillant la plupart des marchand de la ville celle ci n’était plus qu'amas de ruine, abritant un portail orné d'un langage inconnu d'une dizaine de mètres crachant des hordes d'engeance daédriques . Les éclairs déchirant le ciel, cette immense portail d'invocation s'adonnaient à rendre cette scène d'une beauté incommensurable mais d'un mortel comme nul ne vit depuis la découverte du Numidium ...
Situé devant la grande porte du palais royal, arborant son armure d'un métal inconnu , sa longue épée ornée de pierres d'un rouge étincelant planté dans un corps inanimé, jonché sur un tas de cadavres et viscères, le prince Daédra tenait dans sa main gauche la tête du Duc le crane explosé, laissant dégouliner un liquide noirâtre de ses doigts . Le prince dans ses jurons d'un langage sortant de l'Oblivion laissait passer des ricanements sinistres destinés aux deux chevaliers vêtus d'armure d'un dorée reflétant leurs armes étincelante d'un cristal, à même de contrer l'obscurité présente en ces lieux .

Le Dunmers avait retiré son heaume, la chaleur du brasier situé à proximité rendait les pièces métalliques brûlantes, son corps ne pouvant supporté  plus que le poids des ses deux haches couvertes de sang, le soldat éreinté continué de lancé ses coups les plus précis faisant voler en éclat les membres des faucheclans et galopins loin devant lui . Un puissant cri de desespoir résonnant dans les ruelles lui glacis la colonne, une série d'explosion suivit d'une onde de choc le renversa  et l'envoya valdinguer contre l'enclume rougeoyante de la forge, le Dunmers était allongé sur le dos, inerte, s’évanouissant attendant le coup final de ces démons .

L'air était devenu suffoquant dans la petite pièce servant de stockage, mes sœurs et la dizaine de mioches s’étaient blottis contre mon corps, leurs yeux rougeâtre par les pleurs et la fumée .
M'extirpant de leur petite poigne, je tentais de me frayer un passage pour passer un œil à la lucarne, esquivant la vitre brisée au sol  afin d’éviter le moindre bruit qui permettrait de nous faire repérer . Je ne discernais plus aucun bruit de lame s'entrechoquant, le ciel était de nouveau illuminé par les étoiles, la fumée avait remplacé les flammes qui jadis dévoraient les rues avoisinantes . Je me dirigea vers la petite échelle qui servait de sortie décidé à en connaitre d'avantage sur le destin qui nous attendais dans les rues de Longsanglot . A ma sortie mon regard  resta figé sur ce paysage apocalyptique présent à mes pieds, un gros cratère avait remplacé la place, l'auberge du coin de la rue n’était plus qu'un amas de cendre, la forge subsisté grâce à ces mur en pierres noircit par la suie . Devant moi le corps d'un soldat essayant de s'extirper avec bien de difficultés d'un tas de poutres à moitié calcinées, je restais figé incapable d'effectuer le moindre pas en avant, devant cette personne inconnu gesticulant pour se dégager des décombres . Les premiers rayons du soleil levant perçaient cette fumée montante et me laissa entrevoir  l'homme qui avait réussi à sortir de sa prison de bois, sa peau sombre ruisselante, ses yeux rouges, son plastron en cuir brodé de l'insigne de la garde de Longsanglot m'apportèrent un réconfort tant espéré lorsque je compris qu'il était un des miens, un Dunmers, surement mon sauveur de cette enfer venu d'un autre monde .
La joue du soldat laissé apparaître des larmes de sang ruisselantes, fier d'avoir pu réussir à sauver autant de jeunes âmes de ce carnage lorsque il vit sortir mes deux sœurs et les dix marmots de  la maison en ruine, mais non totalement détruite, un miracle du à ses prouesses au combat et son courage  en ayant défendu la rue du pillage des démons  .

Deux chevaliers s'approchaient du groupe de rescapé, leur armure dans le soleil scintillait de mille-éclats, il marchait malgré leurs blessures d'une allure des plus nobles . A la vue du groupe l'un deux s'avança et ajouta :" Je suis Sehti  et voici Ayem Monarques Immortels de Morrowind nous vous sommes reconnaissant à jamais d'avoir réussi à survivre a ce désastre  ! "
L'immortel en pénitence n'ayant pu éviter ce cataclysme et pour récompenser ces âmes survivantes leur octroya sa grâce à chacun et confia au soldat la tache d’élever le groupe d'orphelins comme son sang, sa chaire et les nomma les "Unbreakable" en honneur à leur volonté inébranlable à survivre dans les ténèbres .

[TOME 2 : Un Passé Rattrapé ]
[TOME 3 : Vengeance ]

Tealhup

Messages : 2
Date d'inscription : 08/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'épopée Abyssale : Echo d'un cor de guerre

Message par Leviathan Zaebos le Lun 19 Mai - 11:40

Jolie début, et une bonne histoire très certainement.

Je suis impatient de voir la suite.

_________________


Le respect et le travail sont les valeurs qui régissent le monde et qui, malheureusement, se perdent. Entraînant la décadence du monde actuel
avatar
Leviathan Zaebos

Messages : 195
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 24
Localisation : Alsace

Fiche de personnage
Niveaux:
8/12  (8/12)
Race: Elfe noir
Classe: Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/fullhammet666/videos

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum