Therildan, l'histoire d'un nom.

Aller en bas

Therildan, l'histoire d'un nom.

Message par Therildan le Mar 18 Mar - 18:55

Carnet d'analyse
Grippe Knahaten
2E 560
Stormhold




Premier jour a Stormhold, je viens d'arriver et je ne supporte déjà plus l’odeur des cadavres en putréfactions. Ils s’empilent plus vite que l'on ne s'en débarrassent, Il y a trop peu de volontaire pour le faire. L’académie des mages ne vous forme pas a ces horreurs. Beaucoup ont été envoyé, mais ils sont aussi déboussolés que moi. C'est fini, c'est trop tard il n'y a plus rien a faire...

.....

Cinquième jour, les malades meurt et nous ne pouvons rien n'y faire. J'ai vu un petit garçon mourir, les parents effondrés l'ont embrasser malgré le fait qu'il était contaminé. Je ne sais pas s'il le sont aussi.

.....

Huitième jour, on nous as informés que les gens fuyaient le marais noir. Des nouveaux cas ont été signalés dans les régions limitrophes, la grippe se propage.

.....

Neuvième jours, l'un de nous a été infecté. Comment cela es-ce possible ? Avec toute les mesures de préventions que nous prenons.
C'est IMPOSSIBLE.

.....

Dixième jours, un vent de panique a soufflé sur les personne n'étant pas contaminés. Beaucoup ont profité de la faveur de la nuit pour désertés, d'autre essayent de raisonné le chef pour que l'on s'en aille.
"On RESTE", sa réponse a été ferme.

.....

Treizième jour, cela fait 13 jours que je ne dors plus de deux heures par nuit. Les tentes ne sont remplis plus que de mourants et de zombies qui les assistes. Les erreurs se multiplie et Maniel est tombé dans les pommes cette après-midi.
Lors de la pause déjeuné, j'ai mangé avec cette femme. Je n'ai même pas pensé à prendre son nom. Une nordique, je crois que c'est la première fois que j'ai ri c'est deux dernière semaines.

.....

Quinzième jour, un mage pense avoir trouvé la souche de cette grippe. Si cela étais le cas, ils nous seraient peut être possible de trouver un remède ou du moins d'endigué la propagation. Il est optimiste, l'avenir nous dira ce qu'il en est. Comment s’appelle-t-il déjà ? Ha oui ! Therildan


Dernière édition par Therildan le Jeu 20 Mar - 9:19, édité 1 fois (Raison : Correction oups)
avatar
Therildan

Messages : 82
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 24
Localisation : Balcon de l'Arbre Flétri à Faillaise

Fiche de personnage
Niveaux:
12/12  (12/12)
Race: Impériale
Classe: Lame Noire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Therildan, l'histoire d'un nom.

Message par Therildan le Jeu 20 Mar - 11:16

" - C'est fini, à moitie décompose et presque illisible. Bizarre, j'ai l'impression que son auteur n'as pas eu le temps de le finir.
- Regarde où il est ton auteur, dit l'inconnue en montrant un squelette.
- Tu crois que l'on peut le laisser ici ?
- Oui, j'en suis même sur. Si on as pas trouvé ce livre et son propriétaire depuis la deuxième ère, personne ne trouveras notre cher ami."

Ils lancèrent quelque chose enroulé dans une toile de jute.
" - Noble inconnu, tu as passé tellement de temps seul. Permet-moi de t'offrir un compagnon, avec qui tu pourras discuté ses prochains millénaires."

Il s'éloigna en ricanant. Le deuxième jeta le livre, le rattrapa et s'exclama.
" - J'aurais bien aimé connaître la suite"




2E 560
Stormhold


Son auteur se nommais Seguriul, envoyé par la guilde des mages afin d’enquêté sur la Grippe Knahaten. Après avoir écrit ces lignes sur son journal, il se tourna vers sa couchette. Il s'allongea et s'endormie aussitôt. Dans les bras de Morphée ou de Vaernima, il se mit à rêver. De son retour à cyrodil après cette crise, le plaisir de retrouvé son foyer. Jusqu’à ce que son subconscient, se mette à penser à Ursine. Cette jeune Nordique avec qui il avait partagé ses repas ces trois dernier jours.

Bien qu'endormie, son cœur s'affole, son corps se mit a transpiré et ses tympans faisait autant de tapage qu'un nordique qui a bu un tonneau d'hydromel entier. Il se l’imagina, s'approchant de sa couchette, s'allongeant à coté de lui. Elle lui caressa le visage, descendis sur ses seins et son ventre.Toujours plus bas, elle arriva là ou la différence entre les hommes et les femmes se faisait sentir. Elle souleva l'élastique


Edit Volkar : Je censure, nous sommes dans un forum tous public. Certain sont trop jeune pour lire tes perversions.


Il se réveilla en sursaut, Ursine était là mais il n'était plus dans son rêve. Elle le secouait de toute ses forces, une odeur de brûlée parvient à ces narines.
" - Réveille toi. On nous attaque. Dit-elle en partant "

Il sortie tant bien que mal de sa chambre il vu les tentes en feu. Inconsciemment, il courut vers son carnet et le rangea dans sa sacoche. Tout ceux qui avait survécu c'étaient regroupés et formaient une ligne de défense. Le calme revint peu a peu.

Il regarda tout autour de lui, ils y avaient plusieurs blessés. Il vît Therildan, sa sacoche posé par terre, devant un corps. Ursine ! Il courut vers elle, jeta sa sacoche et l'examina.
" - Ce n'est pas trop grave mais il faut l'évacuer, le coupa Therildan. Prend la pars les pieds on va la déposé dans le chariot. "
Seguriul récupéra son carnet et ils la soulevèrent. Pour deux homme, porté une femme est chose aisée mais portés une nordique c'est autre chose... Il y arrivèrent, Un autre blessé arriva il l'installèrent a coté, il s'agissait d'Arnand. Therildan pris Seguriul par le bras.
" - Pars avec les blessés.
- Mais, et vous ?
- Nous devons les repoussés et récupérés nos recherches nous ne pouvons pas abandonnés notre travail si près du but. Partez ont les empêcheras de vous suivre, retournés prévenir la guilde des mages. "

Sur ces mots, il se retourna et partit.
Seguriul fit partir la charrette et quitta Stormhold



2E 571

" - Voila mon petit, j'espère que mon histoire ta plus.
- Oh oui, tonton Arnand donc ces de là que vient mon prénom ?
- Oui c'est de là qu'il vient, tu porte le nom de quelqu'un de très courageux le coupa Seguriul.
- Papa ! Pourquoi ne m'a tu rien dis ?
- Arnand raconte mieux les histoires que moi.
- Oui enfin, j'ai passé mon temps dans les vapes donc la véracité des fait à peut être été altéré continua Arnand. Tu m'as sauvé cette nuit, tu m'as permis de vivre et tu m'as permis d'avoir un fils. Puisse nos enfant, ne jamais connaître les horreurs d'une bataille."



2E 582

Je n'avais pas compris cette phrase à l'époque. Je ne m'étais contenté que de regardé Arnand partir avec son fils, mon meilleur ami. Il étudie pour l'instant, on le forme pour tuer. Peut-être aurons-nous finis cette guerre avant sa formation. Je le souhaite cela permettrait aussi d'éviter la guerre à mon jeune frère. J'ai appris plus tard que mon père avait égaré son carnet et pris par erreur celui de Therildan. Quand mon père s'en aperçut, il le remit a une personne de confiance mais elle se fit volé sa besace. Le carnet maintenant perdu, il ne reste rien de leur travail. Il sont mort en vain.

Beaucoup de gens sont mort sur le champ de bataille aujourd'hui. J'en fais le serment, eux ne seront pas mort pour rien.


Dernière édition par Therildan le Jeu 20 Mar - 11:25, édité 2 fois (Raison : Orthographe, je t'aime tant... ou pas)
avatar
Therildan

Messages : 82
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 24
Localisation : Balcon de l'Arbre Flétri à Faillaise

Fiche de personnage
Niveaux:
12/12  (12/12)
Race: Impériale
Classe: Lame Noire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum