Leviathan, son histoire, sa vie.

Aller en bas

Leviathan, son histoire, sa vie.

Message par Leviathan Zaebos le Lun 17 Fév - 23:13


Le jour se lève sur le camp du Pacte de Cœurébène situé du côté de la ville de Necrow dans le pays des elfes noir : Morrowind. Un des officiers sort de sa tente et recule le soleil de lever et donner à la mer cette teinte orange rougeâtre qu’il aime tant voir.

Aujourd’hui c’était le jour où de nouvelles recrues allaient affluées afin d’espérer avoir une place dans le Pacte. L’officier s’assit lourdement sur sa chaise et ramena la table vers lui. Il eut à peine le temps de parler à un des soldats qui faisait une petite promenade que déjà des elfes noirs arrivèrent et se dirigèrent vers les postes de recrutement « à ciel ouvert ». Certains étaient jeunes, d’autres avec des balafres ou encore d’anciens mercenaires.
La journée défila et les visages défilèrent, quand soudain un candidat bien différent des autres s’assit en face de l’officier.
« Votre nom s’il vous plaît, dit l’officier
-Je m’appelle Leviathan et je suis né ici à Necrow.
- Pour des raisons de contre-espionnage, je vous demanderai de me relater votre biographie : parents, amis, etc… »
Leviathan conta ainsi son histoire.

« Je suis né de parent elfique, ils étaient tous deux forgeron, nous avons bourlingués au fils des guerres et de là où l’argent foisonnait. Mon père m’a appris les rudiments du forgeage et ma mère comment se débrouillé avec une épée. Lors de mon dixième automne , nous étions en train de partir vers Elsweyr quand nous avons été attaqués par trois bandits, mon père fut tué lors de l’attaque et ma mère fut enlevé par les bandits. Les bandits ne s’aperçurent pas de ma présence par le fait que j’ai réussi à me cacher dans la verdure avant que les bandits ne puissent me voir, mais je vis leur visage et me promis par la suite de ne pas les oublier.

Seul et sans nourriture, j’ai voyagé jusqu’à une ville frontalière de Elsweyr, Riverhold. Là-bas un elfe noir, aussi un originaire du même village que moi, me pris sous son aile. C’était un vieux elfe, du nom de Urven Falas, qui a beaucoup voyagé durant sa vie et il m’apprit les us et coutumes des différentes espèces. Il m’apprit également la magie de guérison et de conjuration. Après cinq années d’apprentissage, Urven estima que j’étais assez mature pour partir seul à l’aventure, il m’indiqua néanmoins d’aller à la cité impériale situé dans les contrées de Cyrodiil, afin d’intégrer si je le souhaite la guilde des mages.

Six mois plus tard, j’arrivai à la cité impériale, je trouvai assez facilement la guilde des mages et fut intégré après avoir montré mes compétences en guérison et destruction. Mes talents s’affinèrent au fil des missions qui m’étaient proposé par une Impériale du nom d’Invicta Surtimus.
Un jour, je fus envoyé en missions dont l’objectif était de délogé un nécromancien qui capturait des Nordiques afin d’expérimenter certains sorts sur eux. Je me rendis avec une recrue de la guilde afin de faire taire ce nécromancien. Par chance le nécromancien était en train d’enlever une nordique, après un combat mouvementé, le nécromancien battit en retraite, nous le suivirent vers ce qu’il semblait être une grotte, nous avons avancé en enchaînant les combat et évitant les sceaux que le nécromancien avait disposé au sol. Après de longue minutes à enchaîner les combats et éviter les pièges nous arrivèrent au fond de la grotte : la cavité était remplie de cage ou des dizaines de nordiques étaient entassés, certains morts, d’autres encore vivants, au centre s’élevaient un autel où un nordique avec un sac de toile sur la tête était couché. Le nécromancien était à bout de souffle et une blessure du précédent l’avait tellement affaiblis qu’il ne nous opposa que peu de résistances, après avoir tué le nécromancien, la recrue dont je ne connaissais pas le nom, libéra les nordiques vivants, de mon côté j’entrepris de libérer le nordique allongé sur l’autel. Il était encore vivant au vue de sa poitrine qui descendait et remontais au rythme de ces rapides respirations. Mon cœur faillit s’arrêter lorsque je découvris de qui il s’agissait : l’un des trois bandits qui avait attaqué mes parents il y a bientôt six ans de cela. Mon sang ne fit qu’un tour : je sortis ma dague et lui mis près du cou tout en regardant autour de moi si de potentiels témoins risquaient de voir mes faits et gestes indigne d’un mage. Après l’avoir torturé de manière brutal et sanglante, il me révéla que ces deux petits copains étaient encore restés ensemble et bivouaquaient du côté de Bruma, là où il fut enlevé par le nécromancien durant une nuit. L’heure de la vengeance avait sonné bien plus vite que je ne l’avais prévu.

Après avoir inventé un prétexte pour m’absenter de la guilde des mages pendant quelques temps, je partis en direction de Bruma. J’arrivai à Bruma le 6 Mi l’An et commença mon enquête. Après trois jours d’enquêtes infructueuses, le désespoir me guetta.
Après trois lunes à essayer de récolter des informations viables, je sortis hors des remparts de Bruma afin de me libérer l’esprit et marchez un petit peu. Je marchais déjà depuis un bon moment quand, à la sortie d’un bosquet je vis deux bandits en train de se mettre en position pour attaquer une caravane khajit qui venait vers eux : c’était les deux bandits que je recherchais, cela ne faisait aucun doute. Je m’élançai vers eux en hurlant en espérant que les Khajits de la caravane entendent mes cris et rebrousse chemin, ce qui fut le cas. Les deux bandits ne purent se mettre en place que déjà je leur lançais tous les sorts que je connaissais afin de les détruire !! Je n’étais plus moi-même, je ne voulais que les voir souffrir et les tuer à petit feu pour qu’ils souffrent autant que tous les gens qu’ils ont tués, dont mon père. Le combats fut titanesque et ils réussirent à se rapprocher de moi suffisamment près pour voir leurs lames frôlé ma tenue de mage à plusieurs reprises. Je commençais à perdre du terrain quand, soudain, un de mes ennemis se pris en pleine tête à un des éclairs que je lançais dans sa direction, il tituba et tomba inconscient dans la neige. C’était le moment rêver pour se concentrer toutes ces forces sur celui qui restait encore debout. Je décidai de lancer une charge finale qui soit passe, soit casse. ; J’invoquai un Atronach de feu qui continuera le combat à distance pour distraire le bandit tandis que je le contournerai et l’attaquerai sur le côté. Je réussis ma manœuvre et arriva sur le bandit, je sortis ma dague et…. Je lui plantai celle-ci dans la jugulaire. Des flots de sang se déversèrent et il mourut bien trop bite à mon goût.

Cela faisait bien trop longtemps que le dernier bandit, un orc, était inconscient. Pour parer à toutes éventualités je l’avais attaché à un arbre. Il se réveilla le lendemain matin, je ne lui laissai pas le temps d’ouvrir la bouche que je lui demandai qu’avait-il fait à ma mère. J’ai compris bien assez vite qu’il ne pouvait pas me répondre étant donné qu’il ne m’avait jamais vu. Je lui rafraichis la mémoire en lui relatant cette triste journée où je vis mon père mourir et ma mère enlevé par ces bandits. Ces yeux s’écarquillèrent et je sus qu’il se souvenait donc bien de cette attaque. Néanmoins il ne voulut rien lâcher à ce sujet et je mis pour un instant ma dignité de côté et je le torturai pendant de longue heure, de très longues heures, à l’abri de regard et hors de portée d’éventuelles oreilles indiscrètes. Mais finalement le soir, l’Orc flancha et me dit tout : ma mère est encore vivante et servait à attirer les caravanes et les marchands vers les lieux d’embuscade où les bandits attendaient soigneusement leurs victimes pour les tuer et les assassiner. Il me dit qu’ils la détenaient dans une grotte situé au Sud de Bruma, près de la Route D’Argent. Puis il me supplia de le relâcher….je ne sais plus ce qui c’est réellement passer à ce moment-là, je me souviens juste que je suis parti en laissant un corps complétement démembré derrière moi.

Ce fut assez simple de trouver la grotte, de plus elle était assez petite et éclairé et c’est au fond d’une cavité, dans une petite cage, que je vis une femme , une elfe noir, que je reconnus immédiatement malgré ces longues années passé sans elle,avec ces cheveux noirs mi- long et ces yeux noisettes : j’avais retrouvé ma mère !! Elle était marquée et en bien mauvais état, nos retrouvailles fut le moment le plus beau de ma vie. Et nous retournâmes ensemble en direction de la Cité impériale.

Quelque mois suffirent pour que ma mère décède des nombreux et violents sévices que ces bandits lui ont affligés durant toutes ces années. A présent je suis apaisé, j’ai pu profiter encore un peu de ma mère avant qu’elle ne quitte ce monde. Et je suis à présent prêt à retourner au combat, à la recherche de toujours encore lus de puissance et de savoir !! Conclut Leviathan
-Vous me semblez tout à fait prêt à intégrer nos forces, reprit l’officier, quelque peu ému par ce récit, mais cela ne dépends pas de moi »
D’un coup le pan d’une tente sur laquelle figurait une représentation d’un cœur de dragon s’ouvrit et dans l’obscurité de la tente une personne se tenait là : serait-ce le début d’une nouvelle aventure pour Leviathan, rien n’est moins sûr







P.S: oui c'est le background que j'avais mis sur ma postulation mais j'ai pensé que la mettre ici serai plus approprié.

Bonne journée, Leviathan
avatar
Leviathan Zaebos

Messages : 195
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 24
Localisation : Alsace

Fiche de personnage
Niveaux:
8/12  (8/12)
Race: Elfe noir
Classe: Sorcier

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/fullhammet666/videos

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum